Le Lavoir

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le lavoir

Il y a ni ruisseau ni rivière dans le bourg de Dame-Marie. Pour boire, les habitants n’avaient que l’eau du puits communal de la place. Pour abreuver les chevaux et laver le linge, ils avaient creusé des fosses-abreuvoirs. Les maisons bourgeoises avaient leurs lavoirs privés depuis la fin du XIXe siècle mais pour le commun des lavandières, il existait une grande fosse à la limite nord du bourg équipée d’un abri, le lavoir de « la Cour ».

Le lavoir de la Cour était sur les terres du châtelain de la Guérinière. Les femmes du village n’avaient qu’un simple droit de lessive. En 1884, quand un nouveau maire, Désiré Diot eut réussi à détrôner le châtelain, la commune s’avisa de creuser un lavoir bien à elle et le maire fournit gratuitement le terrain sur la route de Mesland. Ce fut la « Fosse Neuve », au début un simple abreuvoir. Mais en 1902 on agrandit la fosse et on aménagea un abri en charpente pour les lavandières avec deux plateaux réglables par des cabestans en fonction du niveau de l’eau. Ce lavoir fut utilisé jusque dans les années 1970 et la commune l’entretient avec soin.

Représentation théatrale sur le thème de la lessive

En 2009, le lavoir de la fosse Neuve a servi de cadre à une représentation théâtrale sur le thème de la lessive. Le public a été mis à contribution. Un moment de franche rigolade.