www.damemarielesbois.fr

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Carte Postale du Mois

Envoyer Imprimer
Note des utilisateurs: / 6
MauvaisTrès bien 

L’image du mois : DAME-MARIE (Indre-et-Loire) - La route de Morand (cliché Delille de 1904)

DAME-MARIE-LES-BOIS (Indre-et-Loire) - La route de Morand (cliché Delille de 1904)

 

C’est assurément l’une des plus anciennes productions de Raymond Delille, le fils de l’épicier buraliste, qui, à 24 ans, commence son activité d’éditeur de cartes postales mises en vente dans l’épicerie même. La photo en forme de « nuage » n’occupe pas encore à cette époque la totalité du recto de la carte et la correspondance en prend à son aise et déborde souvent du verso où elle devrait être confinée.

Bien que la carte ait été rédigée le 14 août 1905, il est sûr que la photo a été prise plusieurs mois auparavant  car en effet, les grands arbres de la place ont été abattus en novembre 1904. Plantés au début du XIXe siècle à l’emplacement de l’ancien cimetière, ils formaient une promenade ombragée que les habitants avaient vite qualifiée à l’anglaise de mail.

La belle maison à gauche est la nouvelle boucherie de Louis Petit ouverte quelques années plus tôt dans un beau bâtiment de 1888 qui avait auparavant abrité le  cabaret Huguet. La maison du fond de la place construite à la fin du XVIIIe siècle est beaucoup plus ancienne. Au milieu du XIXe siècle, elle a aussi abrité au centre un cabaret (avec une salle de billard) tenu par le cordonnier Delille, le grand-père du photographe. Par la suite, elle a été réaménagée et pourvue d’un œil de bœuf en fonte qui fait son charme. Pour les propriétaires de l’époque, la famille Lambron, elle a toujours été une maison de rapport qui logeait la plupart du temps trois familles simultanément.

Au milieu d’un vaste espace, le puits public avec sa gloriette en zinc et sa grande manivelle donne à la place sa physionomie. Il avait été creusé à la fin du XVIIIe siècle grâce aux libéralités testamentaires du dernier seigneur de la paroisse qui avait souhaité que les habitants du bourg boivent une eau de bonne qualité. Il assurera cet éminent service jusqu’en 1960, non sans avoir été approfondi après sa mise à sec en 1947.

Le réverbère juste à côté est l’un des 5 installés dans le bourg en 1897. Par souci d’économies, ils ne fonctionnaient que les 3 mois d’hiver ; il y avait donc à Dame-Marie un allumeur de réverbères.

 

 

 

 

Commentaires

avatar Marie Christine Lafosse
0
 
 
Etonnant de découvrir qu'il y avait au XIXème siècle un (voire 2) cabaret à Dame Marie!
Merci pour cette carte et ses commentaires.
avatar loyer
0
 
 
La concurrence est rude pour les cafés dans la rue de Blémars !
Please login to post comments or replies.
Mise à jour le Dimanche, 05 Novembre 2017 17:39  

Calendrier des évènements

< Décembre 2017 >
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31